Committed to water for the world Engagés pour l’eau du monde

Le PFE était présent à World Efficiency pour représenter ses membres

Mise à jour 16.10.15

Contexte

 

Le Partenariat Français pour l’eau et ses membres ont été très mobilisés lors de la première édition de World Efficiency, «le 1er rendez-vous biennal des acteurs économiques et politiques à la recherche de solutions pour répondre aux enjeux liés à la raréfaction des ressources et au changement climatique, » qui s’est tenu du 13-15 octobre 2015 à la Porte de Versailles à Paris. Cette mobilisation a constitué une étape préparatoire importante pour la visibilité de l’eau dans la COP 21 (30 novembre-11 décembre au Bourget).

 

En partenariat avec l’ASTEE, il a ainsi organisé deux événements associant des intervenants internationaux et français sur l’eau :

 

  • Une plénière sur l’eau, la sécurité alimentaire et le changement climatique animé par Guillaume Benoit, Président du groupe de travail Eau et sécurité alimentaire du PFE ;

 

  • Les solutions pour l’eau dans le cadre du changement climatique animé par Solène Le Fur (ASTEE) et Philippe Guettier (PFE) et clôturé par Jean-Luc Redaud, Président du groupe de travail Eau et climat du PFE.

 

Stand ASTEE PFE

Le PFE a également animé un stand avec l’ASTEE.

 

 

Pour plus de détails sur notre participation à World Efficiency consultez notre flash annonce ici.

 

 

Retour sur les événements 

 

  • Plénière du 13 octobre : « Dérèglement climatique, eau et sécurité alimentaire. Quels enjeux, quelles solutions pour l’agriculture »?

 

 

 

La plénière de 90 minutes organisée par le PFE, le CGAAER, l’ASTEE et le WRI  a permis deux exposés introductifs sur les Enjeux « Agriculture & Climat », par Guillaume Benoit du CGAAER et Craig Hanson du World Resource Institute.

 

Le deuxième événement a été introduit par la projection du film « Rising Ethiopia » puis suivi par un panel croisant les points de vue de différents acteurs :

 

  • Olivier Barreteau – IRSTEA
  • Naomi Noel – AFD
  • Jacques Plantey – AFEID
  • Chris REIJ –WRI

 

 

Les grandes conclusions de la première partie ont appelé à :

 

 

  • Décarboner économie – recarboner la biosphère
  • S’appuyer sur l’agriculture familiale, valoriser l’eau, les sols, et la foret, transition agroécologique, réduire le gaspillage
  • Sortir des discours généraux et développer des solutions adaptés à chaque territoire pour conjuger production adaptation et atténuation
  • Sensibiliser les décideurs et réellement parler aux agriculteurs.

 

 

La deuxième partie a mis en lumière plusieurs solutions :

 

  • Identifier et analyser les cas de succès : communiquer aux politiques que des pratiques existent déjà.
  • Créer des politiques et une législation incitative, aussi bien au niveau de la réglementation forestière que pour le recyclage des eaux usées
  • Recherche pour combler des lacunes dans les connaissances, notamment pour permettre une planification adaptive
  • S’inspirer du cycle naturel du carbone
  • Développer des outils de régulation : stockages d’eau, gérer autrement les stocks disponibles, développer une irrigation durable
  • privilégier les options techniques les plus économiques et les plus économes en eau.
  • accompagner des agriculteurs dans la valorisation économique de l’eau
  • mieux comprendre les usages de l’eau ,développer une meilleure gouvernance collective

 

 Ces recommandations ont étés portées par le PFE lors de la COP21.

 

Téléchargez les powerpoints des interventions : 

Présentation Guillaume Benoit – PFE – CGAAER

Présentation Craig Hanson – WRI

Présentation Chris Reij – WRI

 

 

 

  • Plénière du 14 octobre  : « Eau et climat, l’approche française »

 

Introduite par Solène Le Fur (ASTEE) et Philippe Guettier (PFE), cette plénière de 90 minutes a permis de croiser les regards grâce aux interventions de l »UNESCO/IHP, BRGM, Agence Adour-Garonne, Agence Rhône Méditerrannée-Corse, IRSTEA, RIOB, PFE.

 

La première partie a permis de faire un retour sur le niveau actuel des ressources en eau sur le changement climatique : 

  • Anil Mishra, de l’UNESCO a rappelé les enseignements du GIEC au niveau international les différents impacts du changement climatique sur la ressource en eau, soulignant que près de 80% de la population monidale est exposée à des menaces importantes concernant la sécurité hydrique et présentant l’initiative du Réseau mondial d’information sur l’eau et le développement dans les zones arides (G-WADI);
  • Au niveau de la France, Yves Barthémy – BRGM- a fait des états des lieux des connaissances scientifiques à l’échelle nationale, mentionnant les multiples productions existantes à l’échelle nationale et présentant les conclusions du Projet Explore 2070 qui présente les impacts potentiels du changement climatique su rla ressource en en eau (cours d’eau, littoral, eaux souterraines) et les milieux aquatiques à l’horizon 2070.
  • Laurent Bergeot – Agence de l’eau Adour Garonne- a clôturé cette première partie en introduisant par un cour film  les impacts du changement climatique à l’échelle du bassin et les pistes d’actions proposées dans l’étude prospective Garonne 2050.

 

La deuxième partie de la séance permettait de présenter des solutions à travers des cas concrèts : 

  • Le Plan d’adaptation du bassin Rhône Méditerranée Corse – présenté par Nicolas Chantepy –  met en lumière  sujets phares tels la connaissance, la lutte contr ele gaspillage, la résilience des écosystèmes, l’imperméabilisation des territoires …
  • Edouard Boinet – RIOB – a partagé quelques leçons à retenir et bonnes pratiques pour l’eau et l’adaptation au changement climatique dans les bassins transfrontaliers et présenter le Pacte des Bassins de Paris qui sera présenté lors de la COP21;
  • Eddy Renaud de l’IRSTEA a donner partager les recommandations de l’étude IRSTEA/ONEMA/MEDDE/ASTEE sur la réduction des pertes d’eau des réseaux de distribution d’eau potable, axe fondamental d’adaptation dans le cadre du Grenelle de l’Environnement.

 

A la lumière des précédents exposés, Jean-Luc Redaud – PFE- a présenté les réflexions sur la définition d’un projet Eau de lutte contre le dérèglement climatique, rappelé que le monde de l’eau a des solutions climat à apporter , tant bien pour l’atténuation que l’adaptaiton, puis invité l’ensemble de la salle à rejoindre la mobilisation internationale #climateiswater lors de la COP21.

 

 

Téléchargez les powerpoints des interventions : 

Présentation Anil Mishra – UNESCO

Présentation de Yves Barthelemy – BRGM

Présentation de Laurent Bergeot – Agence de l’eau Adour Garonne

Présentation Nicolas Chantepy – Rhône Méditerrannée Corse

Présentation Edouard Boinet – RIOB 

Présentation Eddy Renaud – IRSTEA

Présentation Jean-Luc Redaud – PFE