Committed to water for the world Engagés pour l’eau du monde

EN DIRECT DE LA COP 24 KATOWICE

Suivez au jour le jour le Partenariat Français pour l’Eau et ses membres sur cette page et via Twitter en direct de Katowice en Pologne où négociateurs et société civile se retrouveront autour des enjeux liés aux changements climatiques.

Retrouvez toute les photos de la COP24 sur le compte Flickr du PFE.

Retrouvez notre vidéo highlights semaine 1 sur la chaîne youtube du PFE.

 


Samedi 8 décembre 2018 : bilan à mi-parcours

La fin de la première semaine de cette COP a été riche pour le PFE et le secteur de l’eau. La vidéo « Imagining a +4°C world : what about water » a été lancée officiellement à l’occasion d’un évènement sur le Pavillon France le jeudi 6. Le panel organisé à cette occasion a permis de mettre en avant des cas d’études concrets et des solutions mises en place par les acteurs des territoires en Martinique (ODE Martinique), sur le bassin du Niger, au Bangladesh, ainsi que dans les deltas de Camargue et du Mékong (IAGF).

 

 

Le vendredi 11, le side-event officiel co-organisé par le PFE, le RIOB et l’Observatoire du Sahara et du Sahel sur les enjeux eau&climat et sur le financement de l’adaptation a permis à Philippe Guettier de rappeler les grands messages portés par le PFE à l’occasion de cette COP. L’évènement était principalement axé sur les problématiques africaines avec des représentants du bassin du Lac Victoria, du Comité inter état de lutte contre la désertification au Sahel, d’une ONG sud-africaine et de la Banque Mondiale.

L’après-midi, la demi-journée eau a été ouverte par le Champion de haut niveau pour le climat polonais Tomasz Chruszczow ainsi que par Bertrand Piccard, initiateur de la Fondation Solar Impulse. Cette ouverture réalisée par des représentants médiatiques a permis de donner de la visibilité à la problématique de l’eau au sein des discussions sur le climat. Elle a été suivie par la projection de la vidéo +4°C du PFE. Deux panels ont ensuite permis de donner la parole à des acteurs variés qui ont créé des ponts avec d’autres secteurs (agriculture, énergie, industrie, etc.).

 

 

Cette demi-journée eau a été la première étape de la mise en œuvre d’une collaboration initiée il y a près d’un an entre le PFE et la Fondation Solar Impulse. Le PFE a effet plaidé pour l’intervention de Bertrand Piccard en ouverture de cet évènement et a favorisé les échanges entre son équipe et les acteurs de l’eau présents. Cette collaboration sera poursuivie dans les mois à venir afin d’aider la fondation à identifier de bons projets innovants dans le domaine de l’eau. Dans le même sens, un rapprochement est proposé au Conseil Mondial de l’Eau.

 

 

Samedi, un évènement court sur l’espace Action Hub co-organisé par le PFE et les Alliances Mondiales pour l’Eau et le Climat a permis de lancer un nouvel appel à signature de la déclaration sur les solutions fondées sur la nature, mais aussi d’inaugurer officiellement la toute nouvelle plateforme nature4water.

 

 

En parallèle, de nombreux échanges bilatéraux ont été organisés, notamment avec le Président du comité préparatoire sénégalais du Forum Mondial de l’Eau de Dakar.

Le Président du PFE, Jean Launay, a été invité à intervenir dans différentes sessions, en particulier pour le lancement du guide sur les services d’eau et d’assainissement et le changement climatique climat par le Programme Solidarité Eau, mais également dans une grande matinée eau & climat organisée par le RIOB sur le Pavillon de la Francophonie.

Philippe Guettier est intervenu dans une session organisée par le SIE visant à mettre en relation des jeunes porteurs de projets avec des experts du secteur de l’eau. Ces échanges ont mis en évidence deux défis : la nécessité d’une organisation collective au sein des populations locales pour la réussite des projets, ainsi que la définition de modèles économiques pérennes.

 

 

En parallèle, les négociateurs ont continué à tenter de trouver des accords sur les textes de mise en œuvre de l’Accord de Paris. Pour l’instant, il semblerait que les jeux d’acteurs et les tactiques développées par les différents Etats empêchent d’aboutir à des textes consensuels. On notera certaines avancées sur les peuples autochtones mais des blocages importants et persistants sur l’ensemble des sujets touchant aux financements. Des dissensions fortes sont apparus lors de la plénière du SBSTA le samedi 9 après midi sur la question de la mention du rapport spécial 1,5°C du GIEC dans les textes de décision du SBTSA.

L’équipe du PFE se prépare à la phase de haut niveau qui commencera lundi 10 et qui permettra d’avoir plus de visibilité sur les engagements politiques au-delà des discussions très techniques de cette première semaine. Un dernier évènement PFE aura lieu mardi 11 de 13h à 14h30 sur le Pavillon OIF : il permettra de mettre en discussion sa note de décryptage du rapport 1,5°C du GIEC sous l’angle des ressources en eau.

 

 


Mercredi 5 décembre 2018 : les premières nouvelles de Katowice

Les premiers jours de la COP24 ont été marqués par une série de séances d’ouverture de haut niveau. En parallèle, les négociations techniques ont été initiées, pour la plupart informelles. Ces dernières ont pour objectif de faire émerger des textes fixant les règles de mises en œuvre de l’Accord de Paris, notamment celles relatives au suivi et à la révision des engagements. Une partie des discussions ont portés sur la synchronisation des calendriers des NDCs, sur les références à leur contenu et à leurs champs d’application. Les discussions ont également porté sur le financement de l’action climatique, sur le renforcement des capacités, les communications de l’adaptation, la transparence et le bilan mondial. De manière globale, ces réunions de négociations semblent se dérouler dans un esprit constructif même s’il est difficile d’affirmer à ce stade qu’elles aboutiront à des textes solides et ambitieux.

 

 

Un dialogue Parties / Non-Parties a été organisé le mercredi 5 mais les discussions se sont principalement concentrées sur l’atténuation. Le représentant du PFE a pu demander à ce que ce dialogue intègre l’adaptation (l’eau est le premier sujet concerné). La Présidence polonaise a indiqué qu’elle se mobilisera pour que ce sujet soit pris en compte dans les négociations au même titre que l’atténuation conformément à l’Accord de Paris.

Le choix fait par la Présidence polonaise de n’avoir cette année qu’une seule zone rassemblant négociateurs et société civile semble favoriser les échanges entre l’ensemble des acteurs. Cependant, la société civile est moins visible et active que lors de COP précédentes, notamment celles de Paris et de Marrakech.

 

 

Le secrétariat du Partenariat Français pour l’Eau est présent sur place depuis le mardi 4. Il anime un stand dans la zone C de la COP (stand n°99) et organisera plusieurs side-events dans les différentes enceintes de la COP24 dès jeudi. Son DG est intervenu hier lors d’un événement organisé par le réseau Nownet des Partenariats des pays développés liés à l’eau. Il a mis en évidence la nécessité de favoriser les dialogues entre l’ensemble des acteurs à tous les niveaux pour renforcer la lutte contre le changement climatique.

Les acteurs de l’eau français arrivent petit à petit à Katowice. Au total, une trentaine de membres du PFE viendront défendre la cause de l’eau au cours de ces deux semaines de COP.

 

 


LES RESSOURCES DU PFE A LA COP24

 


LES ÉVÉNEMENTS DU PFE A LA COP24

 

Retrouvez les programmes détaillés de ces événements ci-dessous:

Nous vous invitons également à découvrir la liste de l’ensemble des événements d’intérêt identifiés par le PFE ici.

 

 


La COP24 en tweets


Journée d’ouverture – Lundi 3 Décembre

Jour 2 – Mardi 4 Décembre

Jour 3 – Mercredi 5 Décembre

Jour 4 – Jeudi 6 Décembre