Committed to water for the world Engagés pour l’eau du monde

En 2015, le monde a changé !

Mise à jour 05.02.16

En 2015 le monde a changé et l’eau était aux premières loges. Retour sur les temps forts de cette année cruciale.

La communauté internationale a ouvert une nouvelle ère pour l’eau en 2015 

 

GRANDESDECISIONS

 

 

l’Agenda post 2015, adopté par l’Assemblée générale des Nations unies en septembre, intègre un Objectif dédié promouvant une approche intégrée : accès universel à l’eau potable, à l’assainissement et à l’hygiène, lutte contre les pollutions, efficience des usages, bonne gouvernance, préservation des écosystèmes aquatiques, coopération internationale et renforcement de capacités et participation des populations locales. Elle figure également dans d’autres Objectifs comme la sécurité alimentaire, l’énergie, la santé, les villes durables… ;

 

 

 

 

– Le Plan d’action relatif au financement du développement pour l’après-2015 adopté à Addis-Abeba en juillet constitue un nouveau cadre de référence pour les bailleurs de fonds, y compris ceux qui financent les projets liés à l’eau;

 

 

– le Cadre d’action de Sendai, adopté en mars, fixe de nouvelles orientations relatives aux risques et aux catastrophes naturelles, notamment dans le domaine de l’eau;

 

 

– enfin, l’Accord de Paris sur le climat, adopté par 195 pays lors de la COP 21 en décembre, fixe dans ses priorités l’adaptation au changement climatique au même titre que la réduction des rejets de gaz à effet de serre. L’eau, qui est la première cible de l’adaptation (80% des projets d’adaptation concernent l’eau), rentre donc pleinement dans la mise en œuvre de cet Accord, en particulier en ce qui concerne l’accès aux financements prévus pour les pays en développement. Ainsi, par exemple, entre 20 à 35 milliards de US$ pourraient être mobilisés par le Fonds vert chaque année à partir de 2020 pour des projets liés à l’eau.

 

 

L’heure est maintenant à la mise en œuvre de ces décisions politiques et à une vigilance de tous les instants

 

 

 

Si ce sont les Etats qui sont chargés de mettre en œuvre ces décisions dans le cadre de leurs politiques internes et de fournir régulièrement un état de leurs progrès, les acteurs de l’eau de toutes natures doivent agir au niveau qui est le leur et être vigilants pour que les engagements politiques soient tenus. Les défis sont toujours immenses.

 

 

 

De plus, les engagements volontaires pris par les pays lors de la COP 21 conduisant à un réchauffement climatique global entre 3 et 4 °C et à des impacts irréversibles sur les ressources en eau dans certaines régions du monde constituent une alerte supplémentaire pour une vigilance de tous les instants pour que les pays renforcent rapidement leurs ambitions.

 

 

 

La communauté internationale de l’eau a bien compris l’immensité des défis à relever en mettant en place un Panel de Chefs d’Etat dédié à l’eau et la campagne #Climateiswater de plaidoyer et de sensibilisation sur le lien entre l’eau et le changement climatique.

 

 

De nombreux chantiers que le Partenariat Français pour l’Eau poursuivra lors de cette année 2016 et au delà!