Committed to water for the world Engagés pour l’eau du monde

Énergie

Vers une meilleure gestion de l’eau pour l’énergie et de l’énergie pour l’eau

Objectifs

L’eau et l’énergie, deux secteurs en forte croissance, sont indispensables l’un à l’autre. 

 

Au niveau mondial, le secteur énergétique est, après l’agriculture, le deuxième plus gros utilisateur d’eau : production hydro-électrique, refroidissement des centrales thermiques, extraction et raffinage des produits pétroliers et gaziers… En retour, l’énergie est indispensable à l’ensemble du cycle d’utilisation de l’eau par l’homme : extraction, transport ou traitement.

 

Malgré leur forte interdépendance, la communauté internationale ne dispose pas aujourd’hui de cadre d’analyse partagé des interactions entre énergie et eau. Une meilleure intégration des politiques énergétiques et de gestion de l’eau serait pourtant nécessaire lors de situations de vulnérabilité engendrées par cette interdépendance.

 


 

 

jean_combyPrésident du groupe de travail énergie du PFE :
Jean Comby, directeur délégué EDF production hydraulique France

 

 

 


 

 

 

Dans ce contexte, les membres du Partenariat Français pour l’Eau réunis au sein de ce groupe de travail se mobilisent pour une approche intégrée des secteurs de l’eau et de l’énergie dans une optique de développement durable. Leurs recommandations sont les suivantes :

 

  1. Favoriser une cohérence entre les politiques sectorielles de l’eau et de l’énergie, grâce à une planification pertinente et la création d’instances de gouvernance au niveau de chaque bassin impliquant l’ensemble des parties prenantes et intégrant les enjeux d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement et énergétiques, mais également environnementaux, agricoles, touristiques … ;
  2. Promouvoir dans ces deux secteurs une rationalisation des besoins en eau (quantité comme qualité) pour le secteur énergétique (empreinte eau) et en énergie pour le secteur des services d’eau (efficacité énergétique), à travers des moyens de suivis rigoureux ;
  3. Développer une hydroélectricité durable, intégratrice des différents usages, permettant d’optimiser de manière concertée l’ensemble de ces usages.

Actualités liées