Committed to water for the world Engagés pour l’eau du monde

Le droit à l’assainissement reconnu au même titre que le droit à l’eau potable

Mise à jour 17.02.16

 

Le 17 décembre 2015, l’Assemblée Générale des Nations Unies a adopté une résolution, intitulée « Les droits de l’homme à l’eau potable et à l’assainissement » (A/C.3/70/L.55/Rev.1), qui reconnait pour la première fois la distinction entre le droit à l’eau et le droit à l’assainissement. Il s’agit d’un pas important pour la priorisation de l’accès à l’assainissement.

 

Le droit à l’eau et à l’assainissement devient « les » droits à l’eau et à l’assainissement : la nouvelle résolution, adoptée par tous les Etats au consensus, reconnait désormais les droits à l’eau potable et à l’assainissement comme distincts, tout en réaffirmant que ceux-ci restent étroitement liés et relèvent du droit à un niveau de vie suffisant. La reconnaissance d’un droit à l’assainissement à part entière, longtemps éclipsé par le droit à l’eau, traduit l’importance accordée à cette thématique, alors que 2,4 milliards de personnes n’ont toujours pas accès à des installations sanitaires de base. Ce défaut d’assainissement, comme le note la résolution, impacte la réalisation d’autres droits humains, comme le droit à la santé, à l’éducation, à la vie et à la dignité.

 

Consultez ici le communiqué officiel des Nations unies ainsi que le projet de résolution.

 

Retrouvez le communiqué de presse réalisé pour l’occasion par la Coalition Eau ici.

 

La Coalition Eau a également réalisé une tribune sur le sujet au sein du Huffington Post.