Committed to water for the world Engagés pour l’eau du monde

Interview « Les membres du PFE à l’honneur » : Up2green Reforestation

Mise à jour 27.07.20

A l’occasion de la Journée internationale pour la conservation de l’écosystème des mangroves, le PFE donne la parole à l’association Up2green Reforestation.

Interview avec Margot AHR, Coordinatrice des programmes Up2green Reforestation -zones Afrique, Asie & France.

  • PFE : Pourriez-vous décrire Up2green Reforestation en une phrase ?

Up2green Reforestation est une ONG française qui soutient et développe des programmes de reforestation et d’agroforesterie communautaire à l’international.

  • PFE : Vous menez un programme de restauration des mangroves en Basse Casamance, au Sénégal. Quels sont les enjeux et défis liés aux écosystèmes de mangrove dans cette région ?

Selon l’ONU, la couverture mondiale de la mangrove a été réduite de moitié au cours des 40 dernières années.  En Casamance les principales causes de destruction de la mangrove sont les sécheresses, l’exploitation abusive du bois de mangrove et la rupture des connexions hydrologiques, notamment par les constructions routières.

  • PFE : Quels sont les principaux services écosystémiques apportés par l’écosystème de mangrove dans cette région ?

En Basse Casamance, au Sénégal, la mangrove apporte de nombreux services écosystémiques :

– elle protège les littoraux des aléas climatiques (tempête, tsunami, érosion) ;

– elle joue un rôle tampon entre les eaux douces et les eaux salées, ce qui permet de protéger les terres rizicoles situées à proximité de la salinisation ;

– la mangrove constitue un habitat indispensable à la reproduction des poissons et des crustacés et donc de toute la faune qui s’en nourrit.

  • PFE : Pourriez-vous nous en dire plus sur ce programme ?

L’objectif du programme est de restaurer l’écosystème de la mangrove au bénéfice des populations locales qui en dépendent et de renforcer les populations locales par le développement d’activités durables, alternatives à la destruction de la mangrove.

Grâce à un partenariat au long cours avec l’Oceanium de Dakar, Up2green Reforestation œuvre depuis 2012 à la restauration de la mangrove dans la région de Basse Casamance au Sénégal. Le programme entreprend la replantation de 3 espèces de palétuviers rouges du genre Rhizophora et une espèce de palétuvier noir du genre Avicennia. Depuis 2018, Up2green Reforestation soutient également un projet visant au développement du miel de mangrove ET de la riziculture à partir d’une espèce de riz native connue sous le nom de riz de Casamance.  

  • Quels sont les bénéfices du projet pour l’adaptation au changement climatique, la restauration de la biodiversité, les ressources en eau, les sources de revenus locaux ?
    • la mangrove représente un des écosystèmes terrestres les plus productifs au monde en biomasse avec les forêts tropicales. Elle est connue pour sa double capacité de puits de CO2 qu’elle stocke dans sa biomasse végétale, et pour sa  grande capacité à enfouir le CO2 et à le stocker dans les sédiments ;
    • la mangrove abrite une faune et flore exceptionnelle (palétuviers, poissons, amphibiens, reptiles, oiseaux, singes, lamantins, dauphins, chauves-souris, genette…) ;
    • la mangrove joue un rôle tampon entre les eaux douces et les eaux salées, ce qui permet de protéger la ressource en eau douce ;
    • la mangrove apporte de nombreuses ressources halieutiques (huîtres, crabes, poissons..) qui bénéficient aux populations locales ; en protégeant les terres de la salinisation elle permet la riziculture ; et enfin elle permet de développer d’autres activités économiques telles que la production de miel de mangrove et l’écotourisme.

  • Up2green Reforestation est membre du PFE. Comment est venue la décision de ce partenariat et qu’est-ce qu’il apporte concrètement à Up2green Reforestation ?

Up2green Reforestation est consciente du continuum « eau, forêt et biodiversité ». L’arbre possède de nombreuses vertus socio-environnementales et joue notamment un rôle primordial dans la protection des ressources en eau. L’arbre fait en effet partie intégrante du cycle de l’eau. Le couvert forestier permet de protéger les terres de la désertification, en restituant la fertilité des sols et en les structurant par ses racines, il favorise l’infiltration et la capacité de rétention de l’eau dans le sol et alimente les nappes phréatiques. De plus, grâce à son développement racinaire important, l’arbre permet de puiser l’eau en profondeur et de la restituer à l’atmosphère grâce à l’évapotranspiration, ce qui crée un microclimat humide et frais.

Dans le cas de la mangrove, les palétuviers protègent les ressources d’eau douce avoisinantes de l’inclusion d’eau salée grâce à leur capacité à dessaliniser l’eau de mer.

Ainsi Up2green Reforestation est convaincue que la protection de la ressource en eau passe aussi par la protection des couverts forestiers. C’est pourquoi l’ONG accorde beaucoup d’intérêt à son partenariat avec le PFE qui lui permet d’apporter une « composante forêt » aux problématiques d’eau.   

Pour en savoir plus sur le programme de récupération des mangroves en Basse Casamance de Up2green Reforestation, lire la fiche programme ici