#Defieau2030 : hygiène et assainissement

17.03.17

Retrouvez sur cette page les résultats du défi « hygiène et assainissement » mené dans le cadre de l’atelier #DéfiEau2030, organisé par le Partenariat Français pour l’Eau et le Ministère chargé de l’environnement

Les participants

 

 

Modérateur

 LE JALLE Christophe – Programme Solidarité Eau (PsEau)

 

Participants :

 AOUICHAT Fares – Agroparistech

COUSIN Gilles – Waterclean – ENR

LE FLOCH Laura – Secours Islamique France

MULLER Pierre-Emmanuel – Ponts et Chaussées

NASSIF Marion – Teragir

PERROD Christophe – ASTEE / SEDIF

RAVOYARD Agnès – Société Européenne des Réalisateurs pour l’Environnement

 


Perception des enjeux prioritaires 

 

Etat des lieux

 

  • 3 milliards d’êtres humains sans toilettes
  • 90% des pays en développement avec des eaux non traitées
  • Des crises et conflits à prendre en compte dans la mise en place de projet d’assainissement
  • Urbanisation et croissance géographique

 

Obstacles

 

  • Non conscience que l’eau potable est non durable
  • Manque de volonté des décideurs politiques
  • Besoin de revisiter la planification 
  • crises politiques et climatiques

 


 

Que vise l’Agenda 2030 à ce sujet? Identification de solutions pour y parvenir 

 

Résultats attendus par l’Agenda 2030 : 

 

  • Objectif 6 EAU – 6.2 D’ici à 2030, assurer l’accès de tous, dans des conditions équitables, à des services d’assainissement et d’hygiène adéquats et mettre fin à la défécation en plein air, en accordant une attention particulière aux besoins des femmes et des filles et des personnes en situation vulnérable

 

  • Objectif 11 VILLES – 11.1 D’ici à 2030, assurer l’accès de tous à un logement et des services de base adéquats et sûrs, à un coût abordable, et assainir les quartiers de taudis

 

 

Solutions identifiées lors de l’atelier pour y parvenir : 

 

  • Mener des diagnostics approfondis : une solution est toujours unique et adaptée à son contexte
  • Toujours avoir l’idée qu’un projet c’est évaluer, agir et faire durer : prendre en compte l’organisation du service et son financement
  • Réinvestir tout le champ de l’éducation citoyenne
  • Renforcer les capacités
  • Prendre en compte le risque de crises
  • Savoir mélanger les solutions, et s’appuyer sur les savoir et réseaux locaux qui pourraient être soutenus par les projets de programmation bilatéral

 

 


 

 

Définition d’un projet en réponse à un cas concret

 

Localisation : Vous êtes  dans une ville de 10000 habitants située au sein de l’île de Mayotte.

 

Enjeux posés : Dans cette ville, se pose un véritable problème d’assainissement et d’hygiène. L’assainissement est quasi inexistant autant dans le centre urbain que dans les bidonvilles, entrainant une pollution des ressources en eau et des maladies hydriques telles que la diarrhée etc. Cela pose également un problème pour le tourisme et l’économie locale. La situation de cette collectivité française avoisine aujourd’hui celle de villes de pays en voie de développement.

 

Problématique : Quelles solutions durables (technologiques, sociales, financières) peut-on envisager pour répondre aux problèmes d’assainissement pour cette ville de Mayotte ?

 

 

Titre de l’action

 

Mise en place d’une action d’urgence pour l’assainissement de l’île de Mayotte 

 

Acteurs

  • Bénéficiaires  Les habitants qui n’ont pas accès à l’assainissement, en bidonvilles comme en centre ville
  • Porteur du projet   Législation française car cas d’urgence, le gouvernement français, le Syndicat des Eaux de Mayotte et la Municipalité

 

 

Description de l’action (étapes-clés, points forts …) 

 

Quelle méthodologie pour mettre en place un projet ?

  • Mettre en place un diagnostic : il est important de s’intéresser à la dynamique locale et à l’historique de l’île. 
  • Faire un état des lieux des parties prenantes (financeur, technique, population etc)
  • Faire un état des lieux des zones d’assainissement concernées : les maisons mais également les lieux publics tels que les hopitaux, etc
  • Planification urbaine avec les différents acteurs
  • Mise en oeuvre

 

 

Moyens pour assurer la pérennité du projet  (financements, formation, choix des technologies …)

 

  • Faire un plan de gestion de crise à long terme vis-à-vis de la migration
  • Sensibilisation avec développement de centres de santé et de pratiques ménagères avec un agent de développement local et social

 

 

 

 

Merci à tous les participants de cette table-ronde !