Les messages du PFE

Depuis sa création le PFE a élaboré des messages consensuels avec ses partenaires sur les thématiques de l’Eau. Ces messages, présentés lors du Forum d’Istanbul en 2009 et ayant constitué la trame de la préparation française du Forum de Marseille, sont les suivants :

 Faire de l’accès à l’eau et à l’assainissement, un droit effectif pour tous

- Clarifier les responsabilités de chaque acteur, de l’Etat au bénéficiaire

- Traduire la volonté politique par  des stratégies nationales et des plans d’actions chiffrés

- Mettre en place des  mécanismes de financement pérennes

 

L’assainissement, une priorité vitale pour les populations

Pour atteindre les OMD, il faut :

- Fournir un assainissement de base à tous

- Agir sur l’ensemble de la filière eaux usées, de la collecte jusqu’au traitement et à la valorisation

Relever le défi de l’assainissement pour tous est possible avec :

- un recours aux diverses formes d’assainissement collectif ou non-collectif ;

- des infrastructures mais aussi des comportements et des gestes d’hygiène ;

- la mobilisation des autorités publiques, des usagers, des acteurs économiques et des professionnels.

 

Un double défi pour l’agriculture : nourrir le monde et préserver l’eau  et les écosystèmes 

D’ici 2050, nourrir 9 milliards d’habitants nécessitera le doublement de la production alimentaire mondiale :

- Développer une agriculture productive, plus économe en eau et plus respectueuse de l’environnement

- Renforcer les investissements et l’aide internationale dans la gestion de l’eau pour l’alimentation

 

 

Mieux gérer l’énergie pour l’eau et l’eau pour l’énergie

- Faire des économies dans les deux secteurs et mieux gérer les ressources en eau

- Intégrer l’eau et l’énergie dans les politiques de planification et d’aménagement du territoire

- Investir dans les énergies renouvelables, notamment l’hydroélectricité

- Développer des partenariats publics- privés pour mieux partager les bénéfices et les risques

 

L’eau face au changement climatique : mieux gérer et s’adapter !

Accréditation : Cécé

Le changement climatique va aggraver les pénuries d’eau dues à la demande toujours croissante:

- Il est urgent de mener des politiques d’économies de la ressource en eau

- Il faut dès maintenant des plans d’adaptation à tous les niveaux (international, national et local)

- L’aide à ’adaptation des pays en développement doit être une priorité

 

De l’urgence humanitaire au développement, l’eau et l’assainissement, une priorité pour les populations

- Renforcer la coordination des acteurs de l’urgence et du développement

- Développer des mécanismes financiers plus réactifs et mieux articulés

- Partager et capitaliser la connaissance des situations de fragilité et les expériences de terrain

 

Le bassin-versant, territoire de la gestion intégrée des ressources en eau

Accréditation L. Mignaux

- Construire une vision partagée sur les enjeux du bassin et des programmes d’action concrets et chiffrés

- Développer une vraie démocratie de l’eau à l’échelle du bassin

- Mobiliser des financements dédiés et pérennes traduisant la solidarité des acteurs

- Donner le pouvoir d’agir aux autorités locales responsables des services d’eau

 

Eviter la « crise de l’eau » en Méditerranée par une stratégie de projets concrets

- Les pays méditerranéens placent  l’eau au cœur de leurs priorités et y consacrent des moyens financiers pérennes

- Une meilleure gestion de la demande en eau  limite la mobilisation de ressources supplémentaires

- Les acteurs économiques, les associations et les collectivités locales participent à la décision et aux projets

- Les bailleurs de fonds harmonisent leurs règles de financement

 

Thématiques transversales

Des financements pérennes pour une gestion durable de l’eau

Le gouvernement adopte un cadre national précisant, dans la durée,  le financement de la totalité des dépenses :

- Il organise le secteur de façon à optimiser les coûts et à économiser les ressources en eau

- Il répartit la charge financière de façon planifiée sur le long terme pour les contribuables et la rend abordable pour les usagers

- Il s’assure que les acteurs du secteur disposent des moyens financiers adéquats pour l’exercice de leurs responsabilités

 

Donner le pouvoir d’agir aux autorités locales responsables des services d’eau

- L’Etat encadre les règles de gestion et de financement des services

- Les autorités locales sont responsables du choix du mode de gestion et de l’organisation du service

- Les autorités locales développent en priorité leurs capacités humaines à gérer les services

- Les autorités locales rendent compte aux usagers de l’efficience, l’intégrité et l’équité du service

 

Encourager la coopération internationale entre autorités locales pour l’accès à l’eau et à l’assainissement

- Construire un partenariat durable entre élus et responsables des services

- Répondre aux besoins locaux de manière souple et réactive

- Permettre de concrétiser la solidarité citoyenne