Engagements

Les acteurs français se sont engagés pour l’eau lors du 6ème Forum Mondial de l’Eau à Marseille en 2012.

Placé sous le slogan « Le temps des solutions et des engagements», le 6ème Forum Mondial de l’Eau à Marseille en mars 2012 souhaitait aller au-delà de simples déclarations d’intentions en proposant des objectifs atteignables et en faisant émerger des engagements concrets et réalistes pour faire face aux défis de l’eau.

 

Au total, près de 358 engagements ont été pris, non seulement lors de la session officielle des engagements où s’étaient exprimés 30 personnalités et structures, mais également pendant les sessions thématiques, et à travers des vidéos et décla-rations annexes.

 

La France, qui avait organisé le Forum, s’était particulièrement impliquée dans ce processus. Les 121 engagements pris par les acteurs français reflètent bien la multiplicité des thématiques de ce dernier Forum, ainsi que la diversité des acteurs qui y avaient participés.

 

Dans un souci de transparence et d’efficacité, un des engagements français était justement de faire le suivi de ces engagements. La présente base de donnée permet de partager les premiers résultats.

 

Téléchargez le  1er bilan des engagements des acteurs français de l’eau  (publication avril 2015)

 

 Engagements2

 

Légende

Filtres

Résultats

  • Engagement n°1

    Presque réalisé

    Appuyer la définition, d’ici à 2015, de cadres sectoriels clairs et efficaces dans les pays d’intervention de l’AFD, afin d’améliorer le fonctionnement du secteur de l’eau et de mobiliser des financements nationaux et internationaux, en cohérence avec des stratégies de financement réalistes basées sur les « 3T » (Taxes, Tariffs, Transfers)

    Voir
  • Engagement n°2

    En cours de réalisation

    Renforcer l’outil « FASEP-innovation verte » en doublant le nombre de démonstrateurs technologiques français sur l’eau dans les pays émergents d’ici à 2015.

    Voir
  • Engagement n°3

    En cours de réalisation

    Améliorer notre capacité à faire face aux situations d’urgence : renforcer les capacités opérationnelles et financières de notre pays, que ce soit en matière de prévention, de réponse aux situations d’urgence, mais aussi par une meilleure articulation avec la phase de reconstruction, et ce en lien avec les ONG humanitaires françaises et en cohérence avec les stratégies développées par l’Union européenne et les Nations Unies.

    Voir
  • Engagement n°4

    En cours de réalisation

    Mobiliser les collectivités territoriales françaises pour obtenir une plus large adhésion au pacte d’Istanbul.

    Voir
  • Engagement n°5

    Progrès lent

    Obtenir la ratification par l’Union européenne du Protocole sur l’eau et la santé de 1999 relatif à la convention CEE-NU de 1992 et mettre en place les moyens financiers pour aider les pays d’Asie centrale et orientale à le mettre en œuvre

    Voir
  • Engagement n°6

    En cours de réalisation

    Poursuivre l’action engagée pour renforcer les capacités à tous les niveaux : au-delà de l’assistance technique, promouvoir l’offre française de formation professionnelle technique et managériale, et appuyer la mise en place de partenariats Nord-Sud et Sud-Sud entre opérateurs.

    Voir
  • Engagement n°7

    En cours de réalisation

    S’assurer que tout projet d’accès à l’eau potable de la coopération française inclut un volet de promotion de l’hygiène et de l’assainissement.

    Voir
  • Engagement n°8

    Réalisé

    Renforcer la coordination entre les principaux bailleurs : accroître le nombre de programmes communs et poursuivre la mise en œuvre d’une reconnaissance mutuelle de procédures

    Voir
  • Engagement n°9

    Presque réalisé

    Maintenir la concentration de l’effort sur les pays les plus démunis : la France s’est engagée à consacrer au moins 60 % de son effort financier en Afrique subsaharienne.

    Voir
  • Engagement n°10

    Progrès lent

    Aider, dans une perspective de développement durable, à la mise en valeur du potentiel hydroélectrique en Afrique, en particulier sur les bassins des fleuves Niger et Sénégal.

    Voir
  • Engagement n°11

    En cours de réalisation

    Développer l’accès à l’eau et à l’assainissement à Gaza : aider à la mise en œuvre du projet d’unité de dessalement d’eau de mer labellisé par l’Union pour la Méditerranée en 2011 (soutien de 10 millions d’euros une fois que les études auront confirmé sa faisabilité).

    Voir
  • Engagement n°12

    En cours de réalisation

    Poursuivre l’effort, déjà largement engagé, en faveur de la dépollution de la Méditerranée annoncé par la France à l’occasion du lancement de l’Union pour la Méditerranée (initiative H2020).

    Voir
  • Engagement n°13

    Réalisé

    Appuyer, d’ici à 2015, la labellisation par l’Union pour la Méditerranée des projets mettant en place dans une majorité des pays méditerranéens des systèmes nationaux de données sur l’eau ainsi que leur mise en réseau

    Voir
  • Engagement n°14

    En cours de réalisation

    Favoriser la mise en place d’outils opérationnels d’aide à la gestion de la demande en eau, tel que l’outil Strateau développé par la France en partenariat avec différents pays méditerranéens : en faire un outil de référence en Méditerranée d’ici à 2015.

    Voir
  • Engagement n°15

    En cours de réalisation

    Appuyer au niveau international la mise en œuvre des objectifs pertinents pour l’eau du Plan stratégique (2011-2020) adopté dans le cadre de la convention sur la diversité biologique.

    Voir
  • Engagement n°16

    En cours de réalisation

    Proposer la création d’une Organisation Mondiale de l’Environnement lors de la conférence Rio +20, afin de traiter des questions d’eau.

    Voir
  • Engagement n°17

    En cours de réalisation

    Promouvoir les instruments visant une gouvernance durable et responsable des ressources en eau partagées entre plusieurs Etats sur des bassins transfrontaliers, en particulier la convention de l’ONU de 1997 sur les cours d’eaux internationaux. Accueillir une réunion des Etats parties à cette dernière convention dès son entrée en vigueur

    Voir
  • Engagement n°18

    Réalisé

    Encourager le transfert d’expérience des commissions intergouvernementales de fleuves transfrontaliers auxquelles la France est partie vers les Etats ou régions mettant ou ayant mis en place des organisations équivalentes.

    Voir
  • Engagement n°19

    En cours de réalisation

    Accompagner par l’éducation et la formation l’effort sans précédent consenti en matière d’infrastructures :
    – favoriser la création de 20 centres de formation aux métiers de l’eau et de l’assainissement d’ici à 2020 dans le monde, en mobilisant lorsque cela est pertinent les outils de la coopération française et ceux des agences de l’eau par la formule du « parrainage » ;
    – favoriser l’émergence au sein de l’Organisation Internationale de la Francophonie d’une compétence en matière de formation aux métiers de l’eau et de l’assainissement

    Voir
  • Engagement n°20

    Réalisé

    Veiller à la mise en place d’un mécanisme de suivi des engagements pris lors du Forum mondial de l’eau, proposer dans ce cadre, en vue d’une expérimentation en 2015, un système d’ «examen par les pairs » des engagements pris au sein du Forum.

    Voir
  • Engagement n°21

    Presque réalisé

    Contribuer à l’amélioration de l’accès à l’eau potable et assainissement en Afrique en apportant le soutien nécessaire pour revitaliser une des initiatives phares de la Banque Africaine de développement : Initiative pour l’alimentation en eau et l’assainissement en milieu rural 1 (RWSSI1 en anglais). La France s’engage, dans ce contexte à contribuer à hauteur de 40 million d’euros.

    Voir
  • Engagement n°22

    En cours de réalisation

    Promouvoir à partir de 2012 et sur la base de notre expérience, à l’étranger (en Europe et auprès de chaque Etat dans lequel nous avons noué des partenariats institutionnels) les mécanismes de solidarité internationale des acteurs non-étatiques, sur la base de la résolution du Parlement européen en faveur du « 1% solidaire » et de la charte sur les mécanismes décentralisés de solidarité pour l’eau et l’assainissement du PNUD.

    Voir
  • Engagement n°23

    Non débuté

    Travailler à la mise en œuvre avec les partenaires de la société civile et les collectivités territoriales d’une initiative « volontaires pour l’eau »  : il s’agit de soutenir la dynamique d’engagement de la jeunesse à travers le dispositif mis en place par l’agence du service civique et sur la base de projets de solidarité internationale pour l’eau.

    Voir
  • Engagement n°24

    Réalisé

    Participer à la mise sur pied d’un système de formation aux métiers de l’eau.

    Voir
  • Engagement n°25

    Presque réalisé

    Adapter les systèmes d’assainissement pour faire face aux nouvelles pollutions, à travers notamment le Plan français micropolluants, privilégiant la réduction à la source, et l’action de veille sur les pollutions émergentes, comme celles liées aux résidus de médicaments.

    Voir
  • Engagement n°26

    En cours de réalisation

    Augmenter les moyens consacrés au niveau national aux écotechnologies, à travers une mobilisation accrue des pôles de compétitivité sur l’eau, des agences de l’eau et de l’ONEMA (Office national de l’eau et des milieux aquatiques), création d’un département au sein du « réseau des pôles de compétitivité » dédié aux territoires ultra-marins.

    Voir
  • Engagement n°27

    En cours de réalisation

    En matière de redevances, avec l’accord des comités de bassin, inciter aux pratiques économes en eau et préservatrices de la qualité des milieux en tenant compte des conséquences pour les usagers de l’eau et favoriser la récupération des coûts, y compris environnementaux, sur la base des principes pollueur – payeur et préleveur-payeur, en veillant à une répartition équitable des efforts financiers entre les différentes catégories d’acteurs de l’eau.

    Voir
  • Engagement n°28

    En cours de réalisation

    Accroître en France la performance des réseaux (et adopter des procédures permettant de la mesurer) par une meilleure gestion de l’eau pour l’énergie et de l’énergie pour l’eau : améliorer la performance en termes de prélèvement et de consommation des centrales électriques ; réaliser des économies d’énergie dans les services d’accès à l’eau potable et à l’assainissement, et récupérer l’énergie produite à partir des eaux usées urbaines.
    Etablir pour 2015 un bilan des mesures prises à ce titre.

    Voir
  • Engagement n°29

    Presque réalisé

    Encourager une gestion plus efficace de la ressource en eau pour l’agriculture, réduire les pollutions : améliorer la performance des réseaux d’irrigation, réutiliser les eaux usées en agriculture, gérer la ressource de façon économe, y compris, en adoptant des pratiques, des cultures ou des variétés plus économes, recourir lorsque cela est pertinent au stockage de l’eau; réduire de 50% l’utilisation des pesticides d’ici à 2018 (Plan Ecophyto)

    Voir
  • Engagement n°30

    En cours de réalisation

    Favoriser la protection des aires d’alimentation de captages d’eau, en encourageant les modes d’occupation du sol les moins polluants et notamment les filières agricoles durables sur ces surfaces, à commencer par l’agriculture biologique, mode pour lequel l’objectif de 20% des surfaces agricoles exploitées d’ici 2020 est retenu. Les agences s’engagent à doubler le nombre de programmes d’actions visant la protection des aires d’alimentation de captages d’eau d’ici 2015

    Voir
  • Engagement n°31

    Non débuté

    Rechercher, avec l’aide des bailleurs, une meilleure prise en compte des conséquences des politiques et projets sectoriels sur les ressources en eau : généraliser, en amont des projets, le recours à des études d’impact, favoriser les approches de type intégré (coordination des approches sectorielles, consultation des acteurs, coexistence des usages, etc.), encourager la mise en place de mécanismes de concertation et d’arbitrages inter-administrations.

    Voir
  • Engagement n°32

    En cours de réalisation

    Développer au niveau national les économies d’eau en assurant une gestion plus efficace de la ressource : conformément au Plan National d’Adaptation au Changement Climatique (PNACC), économiser 20% de l’eau prélevée, hors stockage d’eau d’hiver, d’ici à 2020

    Voir
  • Engagement n°33

    En cours de réalisation

    Promouvoir les échanges scientifiques entre experts sur l’eau et ceux du GIEC (Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat) notamment sur la question des impacts et de l’adaptation.

    Voir
  • Engagement n°34

    Réalisé

    Favoriser d’ici à 2015 la mise en place et le fonctionnement d’un groupe de travail international chargé d’élaborer un référentiel méthodologique, pour aider les responsables de la politique de l’eau à prendre en compte les incertitudes climatiques dans la planification et la gestion de la ressource ; aider à la création d’un réseau d’organismes de bassins pilotes, afin de commencer à tester d’ici à 2015 ce référentiel et d’élaborer un guide des bonnes pratiques.

    Voir
  • Engagement n°35

    En cours de réalisation

    Encourager une meilleure prise en compte de l’eau dans les différents instruments multilatéraux de financement de la lutte contre le dérèglement climatique.

    Voir
  • Engagement n°36

    En cours de réalisation

    Restaurer les fonctionnalités des écosystèmes : augmenter au niveau français de 20% d’ici 2020 les surfaces de zones humides conservées et gérées durablement (acquisition de 20 000 hectares d’ici 2015 – promouvoir la mise en place de mesures de gestion adaptées des zones humides dans l’objectif d’en couvrir 60 000 ha d’ici 2018), systématiser les linéaires de bandes enherbées le long des cours d’eau, mettre en place les trames vertes et bleues pour assurer la continuité écologique et permettre la préservation de ces zones humides.

    Voir
  • Engagement n°37

    En cours de réalisation

    Mettre en place en France une plateforme de dialogue pérenne sur la coopération dans le domaine de l’eau entre l’Etat, ses établissements publics, les collectivités territoriales et les ONG.

    Voir
  • Engagement n°38

    En cours de réalisation

    Achever l’effort d’équipement en infrastructures d’assainissement collectif, afin de résorber le retard dans les départements d’Outre-mer et en Corse.

    Voir
  • Engagement n°39

    Non débuté

    Mettre en place, dans le cadre de cette nouvelle gouvernance, une Université virtuelle internationale des savoirs sur l’eau. La vocation première de cette université est de regrouper l’ensemble des informations pertinentes disponibles sur l’eau : données hydrographiques, démographiques, économiques, sociales, juridiques et culturelles.

    Voir
  • Engagement n°40

    Non débuté

    Sécurité alimentaire : veiller à la mise en œuvre des engagements pris dans le cadre du G20 relatifs à la prise en compte de la question de l’eau, en particulier dans l’élaboration de principes pour l’investissement agricole responsable.

    Voir
  • Engagement n°41

    Non débuté

    Développer la recherche et l’innovation pour faire face au changement global et en particulier au Dérèglement Climatique : ouvrir aux autres partenaires euro-méditerranéens le programme de coopération franco-allemand lancé en 2011 entre les centres Helmholtz et les organismes regroupés au sein d’AllEnvi (Alliance nationale de recherche pour l’environnement) sur l’observation et la recherche de solutions innovantes pour la gestion de la ressource en eau.

    Voir
  • Engagement n°42

    Presque réalisé

    Être actif dans l’interface entre les sciences et les politiques de l’eau au niveau européen (CIS-SPI avec la DG RTD) et au niveau national (promouvoir les sites pilotes et de démonstration qui impliquent les scientifiques et les décideurs politiques).

    Voir
  • Engagement n°43

    En cours de réalisation

    Investissement de 10 millions d’€ par an pour soutenir la recherche et le développement en matière de gestion des ressources en eau.

    Voir
  • Engagement n°44

    En cours de réalisation

    Proposer à la Commission européenne, lors du réexamen de la directive-cadre sur l’eau, d’y inclure le principe de la mise en place d’organismes de bassin sur l’ensemble des districts hydrographiques de l’Union européenne

    Voir
  • Engagement n°45

    En cours de réalisation

    Renforcer, à partir de 2013 et dans le cadre de la solidarité nationale, les partenariats institutionnels et techniques entre les comités de bassin métropolitains et ultramarins, notamment pour la mise en œuvre de la directive cadre sur l’eau et de la directive relative aux eaux résiduaires urbaines

    Voir
  • Engagement n°46

    Progrès lent

    Favoriser d’ici 2015 des démarches de coopération interrégionale au sein de la zone Caraïbes, de l’Afrique et de l’Océan Indien, notamment à l’égard des îles-bassin, afin de partager l’expérience des comités de bassin ultramarins français avec les pays proches

    Voir
  • Engagement n°47

    En cours de réalisation

    Renforcer dès 2012, en France et avec les bassins partenaires, les actions de formation et de sensibilisation des différents groupes d’usagers et des citoyens pour améliorer la participation à la prise de décision pour la gestion de l’eau et des milieux aquatiques

    Voir
  • Engagement n°48

    Réalisé

    Pour favoriser la ”démocratie de l’eau , les bassins métropolitains soutiennent des démarches pour la mise en place d’organismes de bassin et s’engagent à conclure au moins 10 accords de partenariat supplémentaires d’ici 2015 avec les bassins hydrographiques demandeurs

    Voir
  • Engagement n°49

    Progrès lent

    Soutenir, pour favoriser la ”démocratie de l’eau” de par le monde, pour ce qui concerne les bassins ultramarins, des démarches pour la mise en place d’organismes de bassin dans les régions proches.

    Voir
  • Engagement n°50

    En cours de réalisation

    Partager dès 2012, dans le cadre de ces partenariats, nos expériences sur la gestion anticipée des impacts probables des changements globaux, notamment ceux du climat, de la démographie et de l’urbanisation.

    Voir
  • Engagement n°51

    Presque réalisé

    Les agences de l’eau s’engagent à octroyer 1% de leurs ressources financières pérennes pour des actions de coopération internationale, d’ici 2015 (soit 20M€/an), dans les domaines de l’eau et de l’assainissement.

    Voir
  • Engagement N°52

    Non débuté

    S’assurer, dès 2012, que dans les opérations de solidarité financées dans le cadre de la coopération décentralisée :
    – la sensibilisation, l’éducation et la formation des acteurs de l’eau et des citoyens soient considérées comme des priorités effectives pour assurer le bon usage et l’entretien des installations et l’autonomie des gestionnaires ;
    – que soient partout institués des dispositifs transparents de gestion, de tarification et de suivi/régulation des services d’eau et d’assainissement.

    Voir
  • Engagement n°53

    En cours de réalisation

    Au niveau national, pour la période 2013-2018, les Agences s’engagent à faciliter l’accès pour tous à l’assainissement

    Voir
  • Engagement N°54

    Non débuté

    Au niveau national pour la période 2013-2018, les agences s’engagent à aider les collectivités locales qui développent l’accès à l’eau et à l’assainissement pour les personnes sans domicile fixe et pour les gens du voyage.

    Voir
  • Engagement n°55

    En cours de réalisation

    Favoriser, au niveau international, la signature du « Pacte Mondial pour une meilleure gestion des bassins» par le plus grand nombre d’organismes concernés et poursuivre l’action visant à renforcer les capacités des organismes intergouvernementaux pour la gestion des bassins transfrontaliers

    Voir
  • Engagement n°56

    En cours de réalisation

    Engagements en matière d’évolution des politiques :
    Les agences de l’eau, auprès des comités de bassin, et l’ONEMA, auprès du Comité national de l’eau, s’engagent à veiller à l’évolution cohérente des politiques de l’eau et des politiques sectorielles (agriculture, énergie, transports, urbanisme, etc.) ainsi que celles concernant la santé et la biodiversité.

    Voir
  • Engagement n°57

    Presque réalisé

    Les Agences s’engagent à préparer sur un mode ouvert à tous les acteurs du territoire et à mettre en place d’ici 2015 des plans par bassin d’adaptation au Dérèglement Climatique. Ils viseront notamment à développer les solutions d’économies d’eau pour faire face aux pénuries d’eau à venir, avec l’objectif de réduire les prélèvements de 20% d’ici 2020.

    Voir
  • Engagement n°58

    En cours de réalisation

    Les agences de l’eau s’engagent à développer les approches sociologiques et culturelles autour des cours d’eau pour mieux les prendre en compte dans l’aménagement du territoire, et développer l’information et la concertation locale, en liaison avec les collectivités territoriales, sur les bénéficies des opérations de restauration des rivières.

    Voir
  • Engagement n°59

    En cours de réalisation

    Engagements en matière de données :
    D’ici 2015, les agences de l’eau et l’Onema s’engagent à rendre compte de la mise en œuvre des politiques de l’eau au moyen de séries d’indicateurs communs et à inciter les autorités locales à faire de même, notamment en ce qui concerne le prix et les performances des services publics d’eau et d’assainissemen, les pressions exercées sur les milieux aquatiques, à l’état de la ressource en eau et des milieux aquatiques et à l’économie des activités liées à l’eau.

    Voir
  • Engagement n°60

    En cours de réalisation

    Engagements en matière de recherche et d’Innovation :
    l’Onema et les agences de l’eau renforceront leur soutien aux actions de recherche sur les nouveaux enjeux, développeront des projets de démonstration autour de techniques validées scientifiquement, inciteront et soutiendront l’innovation dans le secteur de l’eau en partenariat avec les pôles de compétitivité et accompagneront les maîtres d’ouvrage dans la prise de risque liée à l’innovation.

    Voir
  • Engagement n°61

    En cours de réalisation

    Les agences de l’eau s’engagent à soutenir des actions de recherche et développement et des projets innovants pour développer les techniques d’ingénierie écologique

    Voir
  • Engagement n°62

    En cours de réalisation

    Réduire les pollutions d’origine agricole : l’ONEMA consacrera près de 300 M€ à des actions de réduction en France de l’usage des produits phytosanitaires d’ici 2018 en complément du renforcement par les Agences de l’eau de leur soutien à des projets territorialisés menés par les acteurs agricoles.

    Voir
  • Engagement n°63

    Non débuté

    Les Agences de l’eau s’engagent à soutenir des actions permettant de réduire d’ici 2015 de 50 % les flux émis des substances dites « dangereuses prioritaires » dans le compartiment aqueux et de 30% ceux des substances dites « prioritaires ».

    Voir
  • Engagement n°64

    En cours de réalisation

    Réduire les rejets de micropolluants : les agences s’engagent à accompagner la modernisation des installations épuratoires publiques et privées face à ces enjeux permettant de les mettre à niveau et de renforcer la compétitivité des activités économiques concernées sur le long terme.

    Voir
  • Engagement n°65

    En cours de réalisation

    Réduire les rejets de micropolluants :
    Les agences s’engagent à appuyer en partenariat avec l’ONEMA les actions de recherche et développement permettant de trouver les produits de substitution à ces substances ou de modifier les procédés de fabrication limitant les rejets, ainsi que les actions d’innovation permettant de développer de nouvelles technologies de surveillance.

    Voir
  • Engagement n°66

    En cours de réalisation

    Les agences de l’eau s’engagent à apporter un soutien technique et financier accru pour re-naturer les rivières de 60 bassins versant d’ici 2018.

    Voir
  • Engagement n°67

    Progrès lent

    Les agences de l’eau s’engagent à aménager ou supprimer 2 500 obstacles en travers des cours d’eau d’ici 2018.

    Voir
  • Engagement n°68

    Réalisé

    Être actif dans l’interface entre les sciences et les politiques de l’eau au niveau mondial et entreprendre la création d’une plate-forme pour les chercheurs et les gestionnaires en matière de ressources en eau afin de faciliter la communication et en relation avec le GIEC et les autres conventions des Nations-unies.

    Voir
  • Engagement n°70

    Réalisé

    Voies Navigables de France s’était engagé à arrêter son usage de produit de produits phytosanitaires.

    Voir
  • Engagement n°71

    En cours de réalisation

    Poursuivre – conjointement avec les associations internationales représentant tous les usages de l’eau – le travail concernant la recommandation de bonnes pratiques (avec des indicateurs sur l’évaluation d’impacts sur l’accès à l’eau potable, la gestion de l’eau et l’exploitation durable des systèmes hydrauliques) pour gérer les ressources en eau, pour les eaux de surface, les eaux souterraines et les systèmes hydrauliques multi-usages (MUS)

    Voir
  • Engagement n°72

    Réalisé

    Réalisation en plusieurs langues, suivi et diffusion d’un site internet Wikiwater

    Voir
  • Engagement n°73

    Réalisé

    L’IRD, l’Agence panafricaine de la Grande Muraille Verte, et le Centre de gestion d’études stratégiques brésilien s’engagent à lancer le premier appel à projet à Rio de Janeiro en juin 2012 lors de la conférence des Nations unies sur le développement durable.

    Voir
  • Engagement n°74

    Réalisé

    mettre en place une convention de subventions pour obtenir des avancées quant à l’accès universel  à l’eau et l’assainissement, en particulier pour les plus démunis, à travers notamment un engagement financier de 200 k€

    Voir
  • Engagement n°75

    Réalisé

    Minimiser les augmentations de tarifs grâce à une meilleure efficience et un financement intersectoriel dans la métropole Nice côte d’Azur.

    Voir
  • Engagement n°76

    Réalisé

    Signature d’un accord de coopération franco – chinoise dans le domaine de la gestion intégrée des ressources en eau pour le bassin pilote du fleuve Hai et de ses sous-bassins

    Voir
  • Engagement n°77

    Réalisé

    Réduire de 40% la consommation d’eau dans les équipements publics de la Ville de Marseille sur la période 2008-2020

    Voir
  • Engagement n°78

    Presque réalisé

    Aller vers le moins de rejet d’eau polluée en milieu naturel
    Zéro rejet d’eau polluée en mer d’ici 2020 (hors pluie exceptionnelle se définissant par 10 mm de précipitation en moins d’une heure).

    Voir
  • Engagement n°79

    En cours de réalisation

    Faire prendre le minimum de risque à nos populations en cas d’inondation pour que le maximum de communautés puisse être alimenté, à proximité de ses habitations, en eau et en énergie de manière économique et pérenne, et disposer des conditions nécessaires pour s’engager dans un processus de développement bénéfique pour les populations.

    Voir
  • Engagement n°80

    Réalisé

    Augmenter l’enveloppe des aides consacrée à des actions de coopération et de solidarité

    Voir
  • Engagement n°81

    En cours de réalisation

    Promouvoir la coopération juridique internationale, la paix et l’accès à l’eau et la ratification par un nombre suffisant d’Etat (comme le Luxembourg qui s’y est engagé et a lancé le processus de ratification) de la Convention des Nations-unies de 1997 – l’unique outil international existant à ce jour -, et continuer à promouvoir le développement des organismes de bassins.

    Voir
  • Engagement n°82

    En cours de réalisation

    Soutenir le développement d’un cadre juridiques national incluant des détails suffisants sur les devoirs des Etats et sur les droits et obligations des citoyens au regard de la réalisation du droit de l’Homme à l’eau et à l’assainissement.

    Voir
  • Engagement n°84

    Réalisé

    Suivre les engagements de nos gouvernements concernant le financement des services d’eau et d’assainissement pour les plus pauvres

    Voir
  • Engagement n°85

    En cours de réalisation

    Promouvoir et préconiser le développement de mécanismes financiers permettant aux acteurs locaux d’avoir accès aux ressources financières dont ils ont besoin.

    Voir
  • Engagement n°87

    Réalisé

    Soutenir un niveau élevé de participation des usagers et un « empowerment » des ménages à l’échelle communautaire, avec un fort engagement pour l’équité et l’intégration

    Voir
  • Engagement n°88

    Réalisé

    Promouvoir une compréhension holistique des liens entre assainissement, eau, environnement, agriculture, santé – incluant la sécurité alimentaire et la nutrition – afin de réussir de manière effective et durable à assurer une couverture universelle en assainissement et d’assurer des pratiques durables pour réduire les maladies infectieuses et la transmission des maladies.

    Voir
  • Engagement n°90

    Réalisé

    Développer les capacités nationales et locales sur les évaluations participatives, la planification et la gestion de l’eau, l’assainissement et la gestion des ressources naturelles et des mécanismes pour l’adaptation au Dérèglement Climatique.

    Voir
  • Engagement n°91

    Réalisé

    Sensibiliser sur l’importance des cadres juridiques internationaux.

    Voir
  • Engagement n°94

    Réalisé

    Soutenir la coordination humanitaire avec une implication des institutions locales, des partenaires locaux et des plates-formes nationales.

    Voir
  • Engagement n°95

    Progrès lent

    Soutenir les gouvernements et les partenaires locaux afin qu’ils agissent de manière cohérente avec la mise en place du Cadre d’action de Hyōgo sur la gestion des risques de catastrophes et soutenir en conséquence les stratégies nationales et l’élaboration de programmes

    Voir
  • Engagement n°96

    En cours de réalisation

    Créer des observatoires sur l’assainissement en Mauritanie et à Madagascar sur la période 2012-2020

    Voir
  • Engagement n°97

    Réalisé

    Vis-à-vis des démarches de planification stratégique de l’assainissement au niveau local impliquant toutes les parties-prenantes, le pS-Eau s’engage :
    1. à assurer une analyse et une capitalisation permanente des diverses expériences et approches ;
    2. à développer des formations et un soutien direct aux autorités locales africaines pour formuler leur stratégie ;
    3. à disséminer les savoirs, outils et formation

    Voir
  • Engagement n°98

    En cours de réalisation

    Le pS-Eau s’engage à soutenir les gouvernements africains dans l’élaboration et l’amélioration de leurs politiques et stratégies nationales.

    Voir
  • Engagement n°99

    Presque réalisé

    Le pS-Eau s’engage à promouvoir une approche d’assainissement intégré

    Voir
  • Engagement n°100

    En cours de réalisation

    Electriciens sans frontières entend poursuivre son action en faveur de l’accès à l’eau et à l’énergie pour que le maximum de communautés puisse être alimenté, à proximité de ses habitations, en eau et en énergie de manière économique et pérenne, et disposer des conditions nécessaires pour s’engager dans un processus de développement bénéfique pour les populations.

    Voir
  • Engagement n°101

    Presque réalisé

    En conclusion de ses travaux, ESF s’est engagé à jeter les bases d’une plateforme collaborative avec la participation de toutes les parties prenantes d’un projet : autorités locales et régionales, ONG, et, naturellement, les bénéficiaires.

    Voir
  • Engagement n°102

    Réalisé

    Ne pas gaspiller l’eau et être des sentinelles de l’eau à Marseille et ailleurs.

    Voir
  • Engagement n°108

    Réalisé

    Création d’AQUACAMPUS – l’Institut Francophone de Formation des Professionnels de la Gestion de l’Eau

    Voir
  • Engagement n° 110

    Réalisé

    Partager ses compétences en formant plus de 100 professionnels et managers des services d’eau et d’assainissement de pays en développement.
    Pour cela, elle s’appuiera sur la Chaire « Eau pour tous » créée par la Fondation SUEZ ENVIRONNEMENT Eau pour Tous en partenariat avec ParisTech en 2008.

    Voir
  • Engagement n°111

    Réalisé

    A travers le Fond SUEZ environnement Initiatives, l’entreprise dédiera également au moins 2 millions
    d’euros par an à des projets de mécénat favorisant l’accès aux services essentiels dans les pays en
    développement et l’insertion sociale en France

    Voir
  • Engagement n°112

    Réalisé

    Intensifier les efforts dans le domaine de la recherche et de l’innovation afin de mieux protéger la ressource en eau et l’environnement. SUEZ environnement concentrera ses efforts sur les technologies qui permettront d’améliorer l’efficacité énergétique des services d’eau et d’assainissement, maîtriser la consommation d’eau et lutter contre le gaspillage des ressources.

    Voir
  • Engagement n°113

    En cours de réalisation

    Généraliser des approches permettant d’aider les ménages à faibles revenus, à l’image des « Chèques Ô »

    Voir
  • Engagement n°114

    En cours de réalisation

    Mettre en place des comités de gouvernance lorsque de nouveaux accords sont signés avec des villes de plus de 300 000 habitants. Ces comités formaliseront plus particulièrement le dialogue avec les parties-prenantes locales au travers de leur méthodes de gouvernance révisées.

    Voir
  • Engagement n°117

    Réalisé

    En cohérence avec ses engagements RSE, lorsqu’il développe un projet de production d’électricité dans un territoire, le Groupe EDF s’engage à créer de la valeur localement et à intégrer dès la conception la minimisation de son empreinte eau. En particulier, le groupe EDF s’engage à s’appuyer sur le Protocole de Durabilité de l’IHA pour ses projets hydro-électriques.

    Voir
  • Engagement n°118

    Presque réalisé

    Le Groupe EDF s’engage à poursuivre dans la durée le travail engagé dans le cadre de la préparation du WWF6, sur les liens entre eau, énergie et alimentation, en particulier avec le CGIAR et Wetlands International

    Voir
  • Engagement n°119

    En cours de réalisation

    Les opérateurs privés de services d’eau et d’assainissement s’engagent à travailler de manière constructive avec les gouvernements et les autorités publiques, afin de contribuer à la fourniture de services d’eau et d’assainissement de bonne qualité

    Voir