Bilan de la Semaine Mondiale de l’Eau 2017

19.09.17

Le PFE tire son bilan de la Semaine Mondiale de l’Eau 2017, placée sous le signe des « eaux usées » et de leur gestion.

Bilan du PFE

 

La Semaine mondiale de l’eau de Stockholm 2017 a présenté son bilan après de nombreux événements répartis sur l’ensemble des 7 derniers jours dans une séance de clôture animée par les haut responsables du SIWI.

 

L’ambition de cette Semaine était d’apporter des contributions à l’atteinte des ODD, en particulier la cible 6.2 liée à la mise en place de services d’assainissement pérennes et efficaces. 

 

 

Suivant les 3 piliers du développement durable, les grands sujets suivants constituent des défis pour la communauté internationale :

 

 

Pilier social :

 

  • L’acceptabilité de la réutilisation des eaux usées traitées
  • Le renforcement des capacités pour une résilience des infrastructures
  • La création de nouvelles opportunités pour le développement social et humain

 

 

Pilier économique :

 

  • Rendre possible d’ici 2030 l’utilisation des eaux usées traitées pour la fourniture d’eau potable
  • Le financement par le secteur privé d’un assainissement durable
  • L’approche plus locale de l’assainissement

 

 

Pilier environnemental :

 

  • L’augmentation des déchets liquides et solides liée au développement urbain dans le monde constitue une opportunité
  • Les eaux usées constituent des ressources nouvelles et non des déchets dans un monde où l’économie circulaire doit se développer
  • La réduction de la pollution et la réutilisation des eaux usées traitées nécessite des approches intégrant la législation, l’économie et la formation.

 

 

Ces recommandations sont en phase avec le plaidoyer développé par le PFE et ses membres (au premier chef, le Programme Solidarité Eau qui a également présenté son nouvel ouvrage sur  les « Objectifs de Développement Durable pour les services d’eau et d’assainissement » ).

 

 

Au-delà de ce thème, plusieurs évènements de haut niveau ont permis de faire émerger les grandes orientations politiques actuelles dans le domaine de l’eau, en particulier la montée de l’approche « source to sea » avec un intérêt particulier porté sur l’interface eau douce-littoral-océan.

 

 

Le PFE a également mené de nombreux rendez-vous fructueux lui permettant de partager ses messages et renforcer ses synergies avec ses partenaires internationaux.

 

 

Un compte-rendu approfondi est disponible sur demande auprès de philippe.guettier@partenariat-francais-eau.fr

 

 


 

Zoom sur la participation du PFE et de ses membres

 

 

Cette année encore, la délégation française a été très active à l’occasion de la semaine mondiale de l’eau de Stockholm. Le secrétariat du PFE a recensé la participation de 62 représentants français, impliqués dans près de 25 évènements en tant qu’organisateur ou intervenant.

 

 

Des messages

 

Le thème de la semaine cette année était « water and waste : reduce and reuse ». Le PFE a diffusé des messages préparés collectivement par son groupe de travail ODD sur le sujet. 

 

Stand PFE

 

Le PFE a tenu un stand toute la semaine pour présenter ses activités et celle de ses membres. Ce stand, idéalement placé dans un endroit stratégique, a fortement facilité les échanges et rencontres entre acteurs français et internationaux.
L’ensemble de la délégation française présente à Stockholm y a été invitée en début de semaine pour un moment d’échanges autour d’un café, après un discours d’accueil de Jean Launay, Président du PFE, et de Gilles Barrier, premier Conseiller à l’Ambassade de France en Suède. 

 

 

 

 

Evénement coorganisé par le PFE

 

Le PFE a également co-organisé un évènement #Climateiswater avec le Conseil Mondial de l’Eau, le RIOB et la FAO. Cette session avait pour objectif de favoriser les échanges d’expériences et les débats autour des enjeux liés à l’eau et à l’atténuation afin d’élargir les messages de #Climateiswater jusqu’ici uniquement consacrés à l’adaptation. En effet, réussir à démontrer qu’une bonne gestion de l’eau est indispensable pour atteindre les objectifs d’adaptation mais aussi d’atténuation tels que fixés par l’Accord de Paris est primordial pour que l’initiative #Climateiswater réussisse à renforcer sa voix dans des enceintes telles que les COPs où les discussions restent encore très centrées sur la réduction des gaz à effet de serre.

Cet évènement a permis d’entamer des échanges enrichissants autour de ce lien entre eau et atténuation, au regard des enjeux propres aux villes, à l’agriculture, aux eaux usées, au secteur privé et à la production d’énergie.

 

 

 

Reporting en direct

 

 

Le PFE a effectué un reporting quotidien de Stockholm pour compiler les temps forts de la Semaine sur sa page.

 

Revivez notre direct de la semaine sur cette page